Le mot "fauve" est une hérésie

Le mot "fauve" est un terme que nous réfutons totalement au sein du Parc des Félins et nous souhaiterions que nos visiteurs et les médias nous approchant cessent également de l'employer.

 

En effet, dans la langue française usuelle ce mot fait référence à l'ensemble des "Mammifères carnivores dangereux pour l'Homme". On retrouve donc sous cette appelation les lions, les tigres, les panthères, les pumas mais aussi les ours, les loups et les hyènes.

 

Or, du point de vue du naturaliste et de la classification, ces animaux appartiennent à des groupes bien différents qui comportent aussi bien des animaux "dangereux" que des animaux qui ne le sont pas, ces derniers étant d'ailleurs peu connus ou inconnus du grand public :

 

La famille des Félidés ou Félins comporte 36 espèces parmi lesquelles figurent les lions, les tigres, les panthères, les panthères des neiges, les panthères nébuleuses, les jaguars, les guépards, les pumas, les caracals, les chats pêcheurs, les margays, les ocelots, les chats de Geoffroy…

 

La famille des Ursidés comporte 8 espèces : il y a les ours blancs, les ours bruns, les ours noirs (ou baribal), les ours malais, les ours lippus, les ours à lunettes, les ours à collier et les pandas.

 

La famille des Canidés compte 36 espèces parmi lesquelles figurent les loups gris, les loups d'Abyssinie, les renards roux, les renards arctiques, les coyotes, les fennecs, les loups à crinières, les dholes, les lycaons, les chacals à chabraque, les chacals dorés...

 

La famille des Hyénidés comporte 4 espèces : les hyènes brunes, les hyènes tachetées, les hyènes rayées et les protèles.

 

Nous réfutons le terme de "fauve" car il a pris naissance dans les ménageries où les animaux concernés sont trop rarement mis en valeur dans les zoos. Pour cela , il faut se replacer dans le contexte de l'époque des ménageries. Ces animaux potentiellement dangereux pour l'Homme ne devaient en aucun cas blesser des visiteurs. Aussi, ils ne devaient pas pouvoir s'échapper et étaient placés dans des cages grillagées, véritables prisons, qui étaient généralement regroupées dans un grand bâtiment en béton pour des soucis de coût. Ainsi, il était d'usage d'avoir un bâtiment de ce type dans chaque zoo, bâtiment alors appelé la " fauverie " (alors qu'en anglais, c'est déjà plus spécialisé " cat house " même si la finalité était la même pour les animaux)- pire une roulotte dans un cirque.

 

Les animaux ont besoin de mieux. Au parc des Félins, nous n'employons donc pas le terme de fauve qui nous fait friser les moustaches et notre soucis est de donner aux félins du parc les meilleures conditions de captivité possibles en fonction des différents besoins de chacun. Nous cherchons à montrer une image des félins bien différente de celle véhiculée dans les cirques et certains zoos. Alors que dans ces lieux, les animaux sont obligatoirement proches du public de l'Homme qui leur fait peur, sans possibilité de fuite, avec de la musique, des hommes bruyants, des lumières aveuglantes, avec d'autres espèces qu'ils n'aiment pas… A Nesles, le visiteur découvre tigres & lions sous un autre angle. Il est possible de voir des relations sociales, des animaux paisibles, en bonne santé, dans de vaste enclos riches et naturels. On est donc à mille lieux des lions et des tigres représentés de façon agressive avec leur gueule béante sur les affiches de cirques.