Bienvenue au Parc des Félins

 

Bienvenue au Parc des Félins, bienvenue à Nesles !

 

Patrick Jardin - fondateur et directeur général du Parc des Félins - vous adresse ce message :

 

patrick_jardin_2009

 

  • 1er mai 1986 : ouverture du parc CERZA à Lisieux 
  • 1er septembre 1998 : ouverture du parc des Félins d'Auneau 
  • 14 octobre 2006 : ouverture du Parc des Félins à Nesles

 

 

Quel parcours, quelle évolution !

 

Ce troisième parc je l’ai voulu pour nos animaux. J'ai voulu pousser encore plus loin le concept que j'avais initié avec mon frère à Lisieux et faire tout en mon pouvoir pour que les félins dont j'ai la charge soient le plus heureux possible !

 

Les visiteurs des parcs zoologiques peuvent se contenter de dire du zoo qu'ils visitent qu’il est bien car les animaux ne semblent pas malheureux et parce que le zoo est bien entretenu et bien décoré.

 

De mon côté, je pense que nos pensionnaires méritent plus : ils vivent dans leurs enclos toute l’année. Par conséquent, les héberger et les élever dans les meilleures conditions n’est que normal !

 

J'ai donc fait face à un terrible dilemme pour le concepteur de parc zoologique que je suis : il m'a fallu choisir entre créer un parc avec de beaux décors, des visions aménagées, des reconstitutions artificielles de milieux pour être au plus près de la nature et des enclos de tailles restreintes pour que les animaux soient en permanence visibles ou créer un parc simple en utilisant la nature existante pour implanter de grands enclos bruts, simplement élaborés pour le bien être quotidien de nos félins et leur permettant de se soustraire de la vue du public quand ils le souhaitent.

 

C’est cette seconde approche que j’avais en tête pour le Parc des Félins de Nesles. J’ai voulu un parc grand pour offrir de vastes enclos aux animaux et les éloignés les uns des autres pour supprimer les nuisances dues à leur promiscuité comme c'était le cas à Auneau. Je voulais un parc au biotope varié - avec de la forêt, des plaines, des buissons et broussailles - pour être au plus proche des besoins des félins. Je souhaitais aussi proposer une belle promenade dans le nature aux visiteurs - et pas simplement pour voir des félins - et la rendre également accessible aux personnes à mobilités réduites.

 

Certains visiteurs ne pourront s'empêcher de dire : « On ne voit pas bien les félins, les animaux se cachent dans les buissons, ... ». Effectivement, notre concept n'est pas aisé à saisir (il faut mériter le regard de l'animal...) mais les nombreux visiteurs qui nous témoignent leur soutien après leur visite me confortent dans mes choix. De toute façon, là est l'avenir !

 

Que doit faire un parc zoologique aujourd’hui, à une époque où le respect de la nature et de l’environnement est un sujet en vogue dans les médias et où enfin on prend conscience de l'impact négatif que notre espèce a sur la planète ?

 

Un zoo n’est plus simplement là pour "montrer", "exposer", "présenter" et "cataloguer". Tous les professionnels de ce milieu devraient "élever" et "conserver" les espèces menacées ou celles en devenir, ils devraient aussi informer les visiteurs des grands enjeux liés à l'écologie et les influencer dans leur quotidien. La plupart des parcs zoologiques y travaillent actuellement. Nous, notre jeunesse, notre concept et notre ambition nous obligent à être leader pour les félins.

 

Quoi de plus beau, de plus extraordinaire qu’un félin ? Les tigres vont-ils disparaître de notre planète dans les 2 ou 3 décennies à venir ?

 

Les zoos doivent défendre la biodiversité, pensez à nos enfants et petits enfants, qu'allons-nous leur laisser demain ? Eduquer et conserver, c'est notre devoir !

 

patrick